The Secret (The Tall Man)

Vous aimez les thriller ? Vous aimez les films intelligents ? Alors vous risquez d’aimer The Secret, où plutôt The Tall Man (changer un titre anglophone pour en mettre un totalement différent et à côté de la plaque, merci les français) le dernier film de Pascal Laugier, ce même réalisateur qui avait été très critiqué mais qui avait surtout divisé les spectateurs avec le génial Martyrs en 2008. Autant rassurer tout de suite les traumatisés de ce film: ici, aucune violence aussi dérangeante, vous n’irez pas vomir en ressortant de la salle, bref, tout va bien. Au contraire, c’est dans sa dimension thématique brumeuse et inquiétante que The Secret s’illustre, et pas ailleurs.

Tout commence dans une petite ville laissée à l’abandon et peuplée de rednecks, Cold Rock, dont la mine, principale source de revenus, a fermé. L’atmosphère est sombre, glauque. Et pour cause: chaque année, un certain nombre d’enfant disparaît sans que nul ne sache ce qu’ils sont devenus. La population croit fermement en l’existence du « Tall Man », autour duquel une véritable légende s’est formée. Julia (Jessica Biel), le médecin de la ville, n’y croit pas. Jusqu’à ce que son propre enfant ne se fasse aussi enlever. Bien entendu, elle va tout faire pour tenter de le retrouver.

——— Spoilers à partir d’ici ——–

Rien de formidable au premier abord, puisque ceci a tout l’air d’un thriller comme les autres. Mais Pascal Laugier aime nous surprendre et jouer avec nos attentes; ainsi le scénario s’inverse-t-il totalement. Nous ne sommes pas dans une situation banale où la mère battante fera tout pour retrouver son enfant. Ça, c’est ce qu’on veut nous faire croire, mais chaque point de vue est travaillé à nous en faire douter. Le spectateur ne sait plus ce qu’il doit penser lorsqu’arrive la moitié du film: Julia dit-elle la vérité ? Est-elle juste une manipulatrice ? Pourquoi aurait-elle agi ainsi, sinon ? Qui est vraiment coupable ? Autant de questions qu’une mise en scène et une construction réussie peuvent vous faire penser petit à petit. En d’autres mots, l’atmosphère mystérieuse et angoissante si bien installées font leur petit effet et le thriller est pour ainsi dire efficace. Les retournements de situation s’enchaînent, de sorte que nous ne savons plus où nous en sommes, à l’image de la jeune fille muette qui pose, à la fin du film, la fatale question à laquelle personne ne pourra répondre tant il serait moralement difficile de faire un choix. Aucun personnage n’est ce qu’il semble être.

Car au-delà du thriller et de sa construction sinueuse et maîtrisée, The Secret pose une question cruciale mais aussi tabou: faire des enfants, oui, mais à quel prix ? Est-ce qu’une vie socialement plus élevée n’est pas préférable pour ces enfants délaissés et voués à n’obtenir qu’un sombre avenir, dans cette ville taudis coupée du reste du monde ? Difficile de répondre, en effet. L’existence même de ces questions et de ce possible choix met mal à l’aise, dérange, et c’est là que réside tout le côté doublement angoissant du film de Laugier. Il ne répond pas à sa propre question, mais la manière dont elle est abordée est plutôt hardcore dans ce cas (eh oui, enlever des enfants pour leur offrir une vie meilleure, les arracher à leurs parents pour ensuite ne plus connaître la pauvreté, on peut dire que c’est une méthode radicale loin d’être approuvée …)

——– Fin du spoiler ——–

C’est donc un film franchement réussi et une véritable bouffée d’air frais que représente The Secret, qui se distingue grâce à une construction réalisée de main de maître et un scénario intelligent (quoique prévisible si vous êtes toujours en train de chercher la petite bête, comme moi). Quant à Jessica Biel et Jodelle Ferland, elles incarnent leurs rôles à merveille. Le reste du cinéma français devrait en prendre de la graine …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s